Park of Becon

Courbevoie (92)

Client
City of Courbevoie


Team
LAND'ACT / DEGOUY Routes et Ouvrages / Prospective et Patrimoine


Calendar
Competition Winner in 2018


Area
36.623 m²

Landscaping Ecology

Rehabilitation of the park of Bécon

Les Bosquets

Les bosquets constituent la première entité paysagère perçue par le visiteur qui accède au parc par le boulevard Saint-Denis. Il est occupé au centre par la partie supérieure de l’axe central, et latéralement par un sous-bois arboré au sol asphyxié par de longues années de piétinement.

Le Pôle Culturel

Le pôle culturel est marqué par la présence sensible de l’histoire avec la présence du musée Roybet-Fould évoquant les arts, notamment la sculpture. Le cinéma Abel Gance et la bibliothèque Charcot adossés à l’école Théophile Gautier viennent compléter le pôle culturel Est. A ce jour enclavé et peu signalé, cet espace doit retrouver un fonctionnement plus logique, plus ouvert et décloisonné remettant en scène ses éléments pittoresques comme la façade arrière du Pavillon de la Suède et de la Norvège, avec une unité dans le traitement des sols, du mobilier, des clôtures et celui d’une signalétique identitaire pour l’ensemble du pôle culturel.

Autours du Pavillon des Indes

Héritage du passé et placé au cœur de l’identité patrimoniale du site, le Pavillon des Indes a un rôle important à conserver dans l’aménagement du Parc de Bécon. Accueillant régulièrement des artistes en résidence, le pavillon doit pouvoir fonctionner sans le parc, ce qui est rendu possible par sa position au plus près du boulevard Saint-Denis. Témoin important et pittoresque de l’histoire culturelle du site, orienté face au Sud et point de départ d’une succession de terrasses aval ensoleillées, il offre de beaux points de vue sur la Seine et l’Ile de la Jatte.

L'Entrée Ouest

Le Parc de Bécon est à ce jour très peu accessible depuis la frange urbaine ouest. Afin d’améliorer son intégration dans cette partie de l’environnement urbain, un accès est ouvert au bout de l’impasse Hanriot. D’un point de vue topographique, il se situe en contrebas du parc. Une volée de marches nous permet d’accéder au niveau du parc. Donnant sur les terrasses précédemment évoquées avec leurs parterres engazonnés et partiellement arborés, une terrasse minérale marquée par une sculpture centrale, reflet contemporain du passé artistique du site accueillera les visiteurs qui peuvent se détendre sur du mobilier itinérant, chaises et méridiennes à l’image du jardin du Luxembourg. L’écrin de cette terrasse est végétalisé, créant un tampon végétal au plus près des résidences bordant le site. Perpendiculaire à l’accès, un axe donne sur la façade d’entrée de l’Orangerie, rénovée et transformée en salon de thé ; une salle est dédiée aux manifestations éphémères, pouvant être louée pour diverses occasions.

Les Restanques

Poursuivant la succession des terrasses permettant de passer du plateau à la Seine, les restanques représentent un nouvel ensemble au caractère affirmé. Associées aux terrasses supérieures allant jusqu’au jardin botanique du pavillon des Indes, elles constituent une unité paysagère à part entière de par leur topographie particulière qui offre des points de vue exceptionnels sur la Seine. Leur orientation Sud leur confère un ensoleillement maximum, propice à la création de banquettes horizontales lumineuses, mi engazonnées mi végétalisées. Les dernières terrasses sont axées sur le portail d’accès sud-ouest.

Le Théâtre de verdure

Le théâtre de verdure constitue l’un des ensembles patrimoniaux du site, l’une des richesses du parc à requalifier et mettre en valeur. Remis en état, il pourra continuer à accueillir diverses manifestations, comme des lectures, des pièces de théâtre, des concerts… De manière quotidienne, le public pourra venir s’y poser pour s’y détendre, lire, discuter… Le végétal saura venir souligner le tracé des gradins, l’axe central, la scène et les bas-côtés, avec des éléments taillés, nombre de topiaires reprenant le langage architectural. Côté scène, l’ensemble des murs retrouvera ses jardinières supérieures pouvant accueillir arbustes et plantes retombantes contribuant à la végétalisation du théâtre de verdure. Les personnes à mobilité réduite pourront y accéder sans problème dans sa partie inférieure, mais elles devront être accompagnées d’un tiers dans la partie supérieure, les chemins d’accès étant trop pentus.

La Plaine lumineuse Ouest

En lieu et place des tennis, cet espace accueille la majorité des fonctions dédiées aux jeunes, allant de 8 ans à l’adolescence. Cet emplacement, éloigné des résidences voisines mais proche de l’axe central, est propice à les accueillir pour des usages plus confortables et mieux répartis, rééquilibrant ainsi la donne entre espaces ludiques, sportifs et naturels. L’entrée sud-ouest du site requalifiée (avec un parc de stationnement pour les deux roues) permet un accès direct à la plaine de jeux depuis le quartier environnant ; depuis l’intérieur du parc, des passages sont ménagés régulièrement le long de l’alignement de tilleuls sud et au niveau du talus longeant la place majeure du parc.

La Plaine lumineuse Est

En symétrie de la plaine Ouest (par rapport à la place majeure inférieure) se décline la plaine lumineuse Est. L’espace est marqué par la présence à l’Est du fronton de la caserne Charras et le mail de platanes existants au centre, qui imposent la découpe de la plaine en trois parties.
La partie ouest de la plaine constitue un espace dédié en partie aux joueurs d’échecs et autres jeux stratégiques et en partie aux boulistes ; organisé comme une pièce extérieure, les joueurs bénéficient d’un calme agréable.

La Séquence Seine

L’allée de tilleuls marque la limite sud du parc avec la Seine (et la route départementale). Son double alignement est interrompu dans sa partie centrale pour affirmer la présence de la place majeure basse sise en avant des escaliers à l’italienne de l’ancien château.

Pictures Credit image © LAND'ACT 2018